Connexion     CONTACT

La réforme de la formation professionnelle

Delphine Spinelli, HR Manager à SKF, nous donne ses angles

 

2015 a vu des réformes assez importantes de la formation professionnelle ; au premier abord les partenaires sociaux, entreprises et organismes de formation n’y trouvent pas leur compte. Delphine Spinelli, HR Manager à SKF nous a donné ses angles :

 
« Un peu plus de six mois après son entrée en vigueur, il serait illusoire d’imaginer que la réforme de la formation ait déjà accéléré l’employabilité des demandeurs d’emploi.

  Dans les entreprises, la réforme du financement des formations dévoile une évidence : soutenue ou non, pour sa pérennité, l’entreprise doit investir dans le maintien et le développement des compétences de ses salariés. Il va de l’entretien des Hommes comme celui des machines : l’obsolescence mène droit au mur.

  Alors sans financement, quelle entreprise se permettra d’envoyer un salarié en stage sans se soucier du retour sur investissement ?

  Le virage est amorcé : avec le Compte Personnel de Formation, l’individu est appelé à être acteur de sa carrière et à gérer son portefeuille de compétences. L’entreprise doit gérer son capital humain et l’Etat son porte monnaie. Et les organismes de formation ? Se rapprocher du besoin du client et rechercher les leviers d’apprentissage individuel.

  L’approche d’Impaqt a trente ans d’avance sur cette réforme ! L’efficacité de sa pédagogie repose sur un partenariat de trois acteurs responsables et engagés :
  • le manager qui accompagne la montée en compétences et s’assure de l’atteinte de l’objectif
  • le collaborateur qui dès l’amont du stage est impliqué dans l’apprentissage, et s’engage à un travail personnel
  • Impaqt, dont les facilitateurs adaptent le contenu et leur pédagogie à l’individu pour répondre au besoin de l’entreprise. Le savoir-faire d’Impaqt aide les entreprises à penser autrement et les salariés à parcourir leur chemin.


Pour SKF, l’approche individuelle est soutenue par Impaqt depuis des années !

  Alors réforme ou bon sens ? »

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.