Connexion     CONTACT

interview de Jean-Christophe Herbulot, Supply Chain Deployment VP chez Schneider Electric

Team Project : le programme MMAPPER de co-développement en groupe

Pourquoi avez-vous pris la décision de mettre en place un programme de cohésion d’équipe ? Qu’est-ce qui vous a amené à choisir cette solution ?

Ce programme ayant été déployé au niveau de l’équipe de mon responsable, j’ai vu un intérêt à le mettre en place à mon niveau car nous avions des difficultés d’interactions au sein de l’équipe, pas forcément la même approche. Il me semblait intéressant pour plus d’efficacité de le cascader sur plusieurs niveaux hiérarchiques.

Quels étaient les enjeux ? Quelles étaient les problématiques identifiées ?
Il s’agit d’une équipe avec des modes de fonctionnement et des objectifs assez différents. Les enjeux étaient d’améliorer l’efficacité collective, et de mieux communiquer au-delà des différences d’approche et d’objectifs.

Avez-vous rencontré des résistances ou des craintes en début de processus ?
Je n’ai pas senti de résistance. Cette formation a permis à tous les membres de l’équipe de s’affirmer davantage, à certains d’apprendre à se mettre en avant, et de prendre conscience que chacun peut avoir une valeur ajoutée.

Comment le programme s’est-il déroulé ?
Ce programme s’est déroulé sur 3 sessions, dont les 2 premières de 2 jours, sur environ 6 mois.

Comment avez-vous construit le projet ?
Grâce à un livrable : l’intitulé d’un projet partagé commun, et en même temps grâce à une expérimentation de la méthode pour y arriver, en mettant en application tout ce qu’on a pu apprendre sur les personnalités de chacun.

Quels ont été les apports de la réflexion autour des 6 autres piliers de MMAPPER ?
En ce qui concerne le Miroir, une meilleure qualité d’écoute, une meilleure capacité à donner du feedback, accepter que les points de vue peuvent être différents, pas seulement au niveau du fond mais aussi de la forme.
Pour ce qui est de la Méthode, nos réunions sont beaucoup plus structurées avec notamment un timekeeper et un observateur pour réguler la communication et l’efficacité du travail en équipe.
Nous ne sommes peut-être pas allés aussi loin que nous l’avions prévu dans le pilier Action, notamment en ce qui concerne l’intégration des nouveaux arrivants.
Quant au Plaisir, le sentiment collectif est que nous avons trouvé un plaisir sincère à travailler ensemble et à être ensemble, avec une bienveillance qui surnage les désaccords.

Vous avez-vous-même changé de poste depuis. Est-ce que vous pensez que ce projet pourra perdurer bien que les membres des équipes changent ?
Oui, car chacun de nous en a tiré des enseignements individuels qui pourront s’inscrire dans nos futures équipes. Les points de vigilance restent la difficulté à pouvoir maintenir ce temps de prise de recul même si de bons réflexes perdurent, et la difficulté à intégrer de nouveaux entrants quand la cohésion d’équipe est augmentée.

Qu’est-ce que le travail dans le miroir vous a personnellement apporté ?
J’ai pu factualiser mes différences de fonctionnement, et les prendre en compte dans la manière de communiquer et de travailler en équipe. J’ai identifié que je pouvais conserver voire amplifier certaines de mes différences.

Comment avez-vous vécu ce processus en tant que manager ?
J’ai très bien vécu ce processus en tant que manager. Un des points clés pour moi est l’efficacité de l’équipe au-delà de mon positionnement en tant que hiérarchique.

Avez-vous constaté des changements de comportement au sein de l’équipe, individuellement et collectivement ?
J’ai constaté une meilleure écoute et une meilleure capacité à se donner du feedback en face à face comme en réunions.

Que diriez-vous à un manager qui souhaite entreprendre ce processus avec son équipe ?
Qu’il faut se donner le temps pour être immergé dans la démarche, et être vigilant sur l’entretien et l’animation au-delà des séances de formation.
C’est une démarche intéressante quand on a de fortes différences de profils dans une équipe. Elle permet aussi de mener une réflexion sur l’adéquation homme-poste en identifiant mieux les points forts et d’attention, et donc de travailler sur ces différents points.

Rétrolien depuis votre site.

jmd45-admin

This information box about the author only appears if the author has biographical information. Otherwise there is not author box shown. Follow YOOtheme on Twitter or read the blog.