Calendrier : Management     Langues     Evénements
  Connexion     CONTACT

Les news

Team Project : interview de Julien Guilloteau

Team Project : interview de Julien Guilloteau, Directeur Qualité de l’usine Fenwick de Châtellerault par Géraldine Berruto

 Pourquoi avez-vous pris la décision de mettre en place un programme de cohésion d’équipe ?
 J’ai pris mes nouvelles fonctions au sein de la Direction Qualité dans un contexte de réorganisation avec une équipe composée majoritairement d’anciens collègues. Ce programme de cohésion d’équipe me semblait indispensable pour accompagner ces changements dans la sérénité.
Qu’est-ce qui vous a amené à choisir cette solution ?
 Une première expérience positive avec l’équipe de Production, tant pour la cohésion de l’équipe que pour le développement personnel, m’a amené à choisir cette solution. Mon équipe avait constaté les effets positifs de ce programme sur mon comportement et celui de mes collègues. 
Quels étaient les enjeux ? Quelles étaient les problématiques identifiées ? 
Comment pouvions-nous être plus efficients ? Individuellement, chaque membre de mon équipe disposait d’une expérience significative et de compétences techniques solides. Notre challenge consistait à mettre ces compétences au service du collectif et de l’entreprise. Pour y parvenir, je souhaitais développer la collaboration et la communication au sein de notre Direction puis, dans un second temps, avec les autres Directions/services. 
Avez-vous rencontré des résistances ou des craintes en début de processus ? 
Ce programme a été très bien accueilli. D’ordinaire habitués aux formations techniques, les membres de mon équipe étaient intéressés par la dimension humaine de ce projet. Cet aspect suscitait d’ailleurs de la curiosité et des interrogations : comment cela allait-il se concrétiser ? 
Comment le programme s’est-il déroulé ? 
Ce programme s’est déroulé dans une ambiance saine et respectueuse. Nous avons appris à travailler ensemble, à nous écouter les uns les autres et à nous poser des questions que nous n’avions pas l’habitude de nous poser. Ce fut quelque chose de fondateur dans la constitution de l’équipe. Nous venions de créer un précédent : nous étions capables de créer et de porter un projet de façon collective ! 
Comment avez-vous construit le projet ? 
Nous avons consacré du temps à la phase de réflexion. Vers où souhaitons-nous évoluer ? Quel sens souhaitons-nous donner à ce projet ? Quelles sont nos valeurs ? Quels sont nos besoins psychologiques ? Comment contribuer aux besoins du service, de l’entreprise, du groupe ?
Cette phase nous a amenés à prendre de la hauteur sur notre activité, sur qui nous sommes. 
Quels ont été les apports de la réflexion autour des 6 autres piliers de MMAPPER ? 
Il me semble que nous avions tendance à nous focaliser sur les deux mêmes piliers dans notre activité quotidienne : Méthode et Effort. Cette réflexion nous a permis de prendre conscience de l’importance des autres piliers, notamment Miroir et Plaisir. Elle nous a permis de sortir de notre zone de confort et d’avoir l’ouverture d’esprit nécessaire à la réussite de certains projets. 
Est-ce que vous pensez que ce projet pourra perdurer bien que les membres des équipes changent ? 
Mon périmètre professionnel a récemment évolué. Ce changement nous amène à intégrer trois nouvelles personnes dans ce projet. Cette intégration se passe très bien grâce à la mise en place d’une journée de connexion. Nous avons vécu des moments de découverte des uns et des autres et je suis très confiant pour la suite.
 
Qu’est-ce que le travail dans le miroir vous a personnellement apporté ? Le travail dans le Miroir m’a personnellement apporté de la sérénité. Je vivais mal certaines situations et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi. J’ai appris à me connaître et à prendre conscience de l’image que je renvoyais. J’ai identifié une problématique liée à ma façon de communiquer. Je travaille maintenant pour faire évoluer mon comportement et nourrir les besoins psychologiques des autres. Je m’emporte beaucoup moins, je vis mieux les divergences de point de vue et j’arrive à prendre de la hauteur sur certaines situations.
Comment avez-vous vécu ce processus en tant que manager ? 
Bien ! Je me sentais prêt car j’avais moi-même fait un certain cheminement avant de le vivre avec mon équipe. 
Avez-vous constaté des changements de comportement au sein de l’équipe, individuellement et collectivement ? 
Je constate des changements positifs de comportement : meilleure écoute, capacité à se faire des compliments et remise en cause suite à une situation conflictuelle.
Les résultats sur le relationnel sont très satisfaisants dans notre service et en amélioration avec les autres services.
Cette démarche nous a permis de « déterrer » d’anciennes situations conflictuelles et de les traiter. 
Que diriez-vous à un manager qui souhaite entreprendre ce processus avec son équipe ?
Qu’il s’engage dans une aventure humaine formidable ! Il faut être conscient dès le départ qu’il s’agit d’un processus sans fin. Chaque individu à son propre cheminement et son propre rythme. Il faut également accepter de s’ouvrir et de se remettre en cause vis-à-vis de son équipe. 

Com&Co : retours d’expérience de 2 participants de la promo hiver 2017-2018

Mireille Malaguti – Global Customer Satisfaction & Quality chez Schneider Electric
« J’avais demandé à travailler sur « comment améliorer l’efficacité de ma communication », mon manager de l’époque m’a fait part de son expérience avec Mmapper et m’a dit que c’était super intéressant. J’ai découvert que c’était beaucoup plus large que cela, avec une dimension « connaissance de soi et connaissance des autres ». Au cours du programme, j’ai orienté mon projet par rapport au changement de poste que j’étais en train de vivre. J’ai pris une fonction transverse en « Customer Satisfaction et Qualité » au niveau Corporate. Jusque-là j’avais occupé des postes plus proches de l’opérationnel, et je n’étais pas sûre d’avoir tous les éléments en main pour communiquer et naviguer efficacement dans ce nouvel environnement.
Mon projet, qui est de réussir la prise en compte de ma nouvelle position, comporte 3 volets :
    • -Trouver ma place pour apporter une valeur ajoutée forte à Schneider Electric à partir de la fonction centrale
      -Savoir prendre le recul nécessaire pour passer d’une approche très opérationnelle à une approche fonctionnelle
      -Trouver un épanouissement personnel en mettant en place un équilibre pro-perso.
  • Je suis encore en phase d’observation dans le cadre de mon nouveau poste. J’aspire à pouvoir exprimer tout mon potentiel, prendre la place qui est la mienne, en m’appuyant sur cette expérience pour y arriver en toute sérénité.
    J’ai vécu un autre programme il y a une vingtaine d’années. J’avais trouvé cela quelque peu « dangereux » pour certains participants du fait de l’effet de groupe, je m’étais donc mise en position d’observateur, avec un avis assez critique sur l’approche .
    J’ai vécu Com&Co positivement, avec énormément de respect les uns pour les autres, une écoute attentive et des effets miroir constructifs entre nous. La grosse valeur du facilitateur n’est pas tant de nous apporter de la théorie et des outils, mais plutôt de faire sortir de nous ce qu’on est , avec beaucoup de bienveillance. Le terme de facilitateur est tout à fait approprié. »

    Katia Perat – Service Comptabilité Clients chez MACC
    « Lorsque j’ai été promue adjointe à la Responsable Comptabilité Clients, il y avait urgence pour moi à travailler de façon moins autonome et à « mieux » communiquer. Ma RRH m’a proposé de découvrir Com&Co. Je ne savais pas de façon précise « ce qui m’attendait » pendant ce parcours, mon projet de début de processus n’était pas très clair. Et il va encore certainement être amené à évoluer.
    Concrètement, je suis passée du faire au faire faire avec mon équipe, prendre la dimension humaine de mon projet. Je me sens plus à l’aise avec mes collègues.
    Lorsque l’on emploie le mot « communication », nous pensons tout naturellement à la communication avec autrui. En ce qui me concerne, il me faut déjà réapprendre à communiquer avec moi-même… J’ai déjà remarqué qu’en accordant de l’importance à cette étape, je passe à la suivante bien plus naturellement. Et … je médite beaucoup : « Si aujourd’hui tu n’as pas la vie que tu désires c’est qu’il y a une peur qui t’empêche de passer à l’action ». LE moment fort : c’est un moment de partage avec Mireille, Christophe, Xavier et bien sûr Jean Marc*, et Lamya* de passage : j’utilise souvent dans la vie une formule très familière qui dit que « les choses peuvent parfois mal se goupiller » mais cette rencontre, c’est tout l’inverse. Les idées n’ont pas toujours été faciles à verbaliser … ou à entendre, mais dans ce groupe, il y a eu une grande liberté d’expression et toujours beaucoup de bienveillance. »

    interview de Jean-Christophe Herbulot, Supply Chain Deployment VP chez Schneider Electric

    Team Project : le programme MMAPPER de co-développement en groupe

    Pourquoi avez-vous pris la décision de mettre en place un programme de cohésion d’équipe ? Qu’est-ce qui vous a amené à choisir cette solution ?

    Ce programme ayant été déployé au niveau de l’équipe de mon responsable, j’ai vu un intérêt à le mettre en place à mon niveau car nous avions des difficultés d’interactions au sein de l’équipe, pas forcément la même approche. Il me semblait intéressant pour plus d’efficacité de le cascader sur plusieurs niveaux hiérarchiques.

    Roadshow MMAPP’HEURE

    À l’occasion de la sortie de son livre, Richard BOWCOTT vous présentera les 7 piliers du modèle de développement individuel et collectif MMAPPER. Une réponse efficace aux nouvelles situations humaines complexes de l’entreprise. 59f12ef7469a4519c68b45b0 PROGRAMME Présentation du modèle et des 7 piliers. Dédicace du livre. Echange avec l’auteur autour d’un verre. POURQUOI VENIR?
    • Obtenir des réponses directes avec Richard BOWCOTT.
    • Découvrir des cas concrets et leurs solutions MMAPPER.
    • Cibler vos besoins précis en terme d’accompagnement.
    • Découvrir un outil qui concentre 30 ans d’expérience.
    • Comprendre l’enjeu d’être bien guidé.
    • Rencontrer d’autres cadres et dirigeants en quête d’évolution.
    • Compléter votre « trousse à outils » .
    • Renforcer votre culture managériale.
    • Élargir votre réseau professionnel.
     

    Un article dans la nouvelle république sur le livre MMAPPER

    Pour les 30 ans d’ImpaQt son gérant sort un livre

    “ Voyager et se frotter aux autres, c’est la meilleure université ”
    l’article complet en suivant ce lien 59f12ef7469a4519c68b45b0           Richard Bowcott, fondateur de la PME poitevine, décrypte son modèle de développement construit au service de l’individu et des équipes en entreprise.  
    Article La nouvelle Republique – le livre MMAPPER